Sauge

 - Salvia officinalis -

Pour TOTEM, elle est cultivée dans le Périgord

L’étymologie du mot sauge évoque le pouvoir curatif de la plante (salvia vient du latin salvare qui signifie « sauver » ou « guérir »), ce que confirme le proverbe : 

 « Qui a de la sauge dans son jardin, n’a pas besoin de médecin. »

On l’appelle l’herbe sacrée.

Elle est tonique, antiseptique et antispasmodique, et elle stimule les organes. 

Régulateur hormonal, elle agit sur les règles irrégulières et accompagne la ménopause.

Bactéricide et antivirale, c’est la plante de purification par excellence.

Ses fumigations sont antiseptiques, et, d’un point de vue spirituel, elle purifie le corps,

l’esprit, et permet de débarrasser les espaces ou les objets de leurs ondes négatives.

LE BOUQUET DU LOUP

Pin sylvestre, Sauge, Achillée, Lichen

Pin sylvestre

- Pinus sylvestris -

Pour TOTEM, il provient de cueillettes sauvages dans le Périgord

Arbre mythique dans de nombreuses civilisations, il symbolise l’immortalité en Extrême-Orient, de la Chine au Japon, de par la persistance de son feuillage et l’incorruptibilité de sa résine. Dans la mythologie, la pomme de pin est associée à Dyonisos,

qui la tient dans la main en guise de sceptre.

Emblème de la vie, symbole de la permanence de la vie végétale, le pin sylvestre est un représentant universel de la ténacité et de la vigueur vitale. Ses rameaux symbolisent l’énergie qui circule via les amitiés et les relations humaines.  

Il a des vertus sur la sphère ORL (effet décongestionnant et fluidifiant).

En fumigation, c’est un antiseptique et un tonifiant. On dit aussi qu’il détourne les mauvais sorts vers celui qui les a envoyés, et protège des énergies négatives.

Achillée millefeuille

- Achillea millefolium -

Pour TOTEM, elle provient de cueillettes sauvages dans le Périgord

Présente parmi les huit plantes de l’époque de Neandertal, l’achillée est une plante très ancienne. Elle estréputée dès le Moyen Âge pour ses vertus cicatrisantes – d’où son surnom d’« herbe à coupure » –, ou encore pour ses propriétés antidouleur. Elle doit son nom officiel à celui d’Achille, qui apprit par Vénus qu’il pouvait soigner les blessures de ses soldats. L’achillée faisait partie du kit de premiers secours des soldats de la Première Guerre mondiale. Elle est utilisée aujourd’hui notamment pour ses vertus antispasmodiques et digestives. Dans la tradition celtique, c’est la plante de la divination par excellence,

celle qui apporte dynamisme et courage, et renforce le désir amoureux.

Elle favorise l’écoute et la compréhension de l’autre.